A propos du robinet d'essence à dépression

Vous trouverez dans cette rubrique des tutoriels et des réponses à des questions récurrentes.
A CONSULTER IMPERATIVEMENT AVANT DE POSER UNE QUESTION.

Modérateur : Nanard67

Répondre
Avatar du membre
Louis
Administrateur du site
Messages : 593
Enregistré le : mar. 15 janv. 2019 19:46
Localisation : Haguenau (67)
Moto(s) actuelle(s) : 900 "The Triple"-92-British Racing Green/Yellow
Speed Twin 1200 - 2020 - Korosi Red
Contact :

A propos du robinet d'essence à dépression

Message par Louis »

La gamme T3 (sauf Classics et Tiger) est équipée d'un robinet à dépression (comme ceux identiques des GSXR) qui pose souvent des problèmes.

Les inscriptions ont tendance à s'effacer rapidement et on ne sait plus quelle position est la bonne :
Image

ON : Pointe horizontale
RES : Pointe vers le bas
PRI : Pointe vers le haut

Un grand classique, l'axe du bouton se grippe et il pète, ce qui fait que tu ne peux plus passer en réserve, et que tu es en panne sèche...avec encore 5l !

En PRI la dépression n'a aucune influence, le robinet fonctionne en gravitaire. Mais c'est dangereux de laisser sur PRI à l'arrêt car une merde a vite fait de coincer un pointeau et là, ton moteur se rempli doucement mais surement de ce précieux liquide ! Et si tu roules en PRI constamment, fais gaffe , tu n'as plus de réserve !

Voici un "éclaté" du robinet :

Image


Voir aussi le changement de membrane :
http://triumphsprint900.free.fr/mecaniq ... mbrane.pdf

noel42 a écrit :8) comme en avril dernier, j'ai passé avec succès (et beaucoup de gros mots!) les épreuves pratiques du doctorat es robinet de T3, alors je m'y colle: :wink:
Bon alors une source de merdouille qui semble courante: le bouchage du trou d'aspiration...
il faut démonter le résé, le déposer sur le côté droit sur une vieille couverture, dévisser les deux vis de 6 qui maintiennent le robinet, et sortir icelui.
démontage de la chose: côté bouton de commande en plastoc: une vis cruciforme, vérifier si le bouton de commande fait bien tourner l'axe.
de l'autre côté dévisser les 4 vis du chapeau de dépression, le ressort pousse le tout, regarder le petit trou de la canule du chapeau de dépression, face à une lampe, on doit bien voir la lumière, si doute: quelques fils d'un cable de gaz tenus avec une pince passés dans le troutrou permettront de lui rendre du passage.
la membrane, comme c'est elle qui commande tout, mon meilleur conseil reste de la remplacer, ouais je sais à plus de 30€ ça fait cher au kilo!
lors du remontage, vérifier que les trous de la membrane et de la plaque en nylon soient bien en face.
pour le corps du robinet: perso s'il n'a pas de fuite, je déconseille le démontage complet, sinon faudra changer les joints toriques (de mémoire il y en 2 ou 3???.... p'tain d'alzheimer!....)
en général un petit jet de WD40 à faire couler le long de l'axe de commande, faire fonctionner celui ci plusieurs fois suffit à lui redonner toute sa souplesse de mouvement.
reste plus qu'à remonter le tout avec soin et les outils ad'hoc, non sans avoir nettoyé le filtre juste emboîté qui va dans le résé, on vérifie le bon fonctionnement en soufflant dans les tuyaux (en aspirant pour la membrane!)
perso j'utilise la soufflette , et j'aspire la membrane à la bouche pour voir si ça ouvre et ferme.
Et là si tout est fait correctement tu te retrouves avec un "roubinet toute niouf!" qui marche comme au premier jour.

A vérifier aussi le passage des durites :

Sur les carbus, il y a 5 durites !!!
- Les 2 grosses qui sont préformées sur les tés entre les carbus vont au robinet d'essence. Celles ci, tu ne peux pas te gourrer.
- La petite qui vient du chapeau de carbu le plus à droite, va sur la prise de dépression du robinet.
- Il te reste donc 2 grosses qui sont les mises à l'air et celle-ci, ne sont pas obturées. Tu leur fait faire un 180° et se placent entre les carbus et la culasse entre les pipes d'admission.

La petite, celle de dépression a parfois tendance à se coincer sous le réservoir ou devient poreuse avec l'âge. Donc à vérifier souvent. Une astuce, pour éviter le pincement, consiste à passer un long ressort par dessus la durite.
Le "Maître des Clés" et le "Cerbère de la Porte" !
L'avenir, avant, c'était mieux !
La bien-pensance est la première des dictatures.
Répondre